epouvantail_qui_voulait_voyagerL'histoire : Un épouvantail qui rêve "d'aller là-haut sur la colline"...  
L'épouvantail est malheureux. Perdu au milieu d'un champ à l'abandon, il n'effraie même plus les oiseaux qui aiment venir se poser sur lui. Un jour, il se confie à eux : il se sent seul et inutile.  Le vieil épouvantail pleure. Il aimerait tant voyager, quitter ces lieux qui ne sont plus faits pour lui. Les oiseaux se concertent toute la nuit et, au matin, décident de réaliser son rêve...

Mon avis : sourire PLAISANT !
De belles illustrations, bien que je trouve l'épouvantail lui-même très laid. Mais n'est-ce pas là ce que l'on demande à un épouvantail ? L'histoire aborde les thèmes des rêves, de l'amitié et de l'amour. Elle est intéressante. Cependant, je n'ai pas aimé les textes construits comme un poème en vers plus qu'irréguliers, avec des rimes qui, à mes yeux, ne riment à rien.  J'ai trouvé la construction forcée, lourde et ennuyeuse. Selon moi, le texte aurait gagné à être écrit de façon plus fluide, moins artificielle. Mais ce n'est que mon avis...

Première phrase :
Là-bas, derrière les collines où l'aubépine fleurit,
non loin de cet endroit où la rivière dévie,
au beau milieu d'un champ qu'on ne cultive plus,
se dresse une étrange silhouette oubliée et perdue. 

 

Références :
L'épouvantail qui voulait voyager, Hubert Ben Kemoun et Hervé Le Goff
Éditeur : Flammarion (20 mai 2009)
Collection : Les P'tits albums du père Castor
28 pages - 4,95 euros
ISBN :  9782081221024

-----------------------------------
BONUS
-----------------------------------

  • Le livre sur le site de l'éditeur [+]
  • Serait-ce notre épouvantail ?

epouvantail

[Crédit photo. : EAWB , sous licence Creative Commons]