cadavre_d_etatAVANT-PREMIÈRE ! [Sortie en librairie le 15 mai]

L'histoire
: Un polar dans les hautes sphères politiques françaises des années 1990
Le cadavre d'un conseiller du Premier Ministre est retrouvé sur un parking. Suicide ? Meurtre ? Le commissaire Coralie Le Gall  se voit confier cette affaire ô combien délicate. Jeune femme aussi rousse qu'impertinente, elle va mener l'enquête dans un monde où les gants de soie peuvent dissimuler des griffes...

Mon avis : sourire PLAISANT
Ce qui m'a plu immédiatement : le style original, dynamique, vivant, parfois difficile à déchiffrer mais jamais décourageant. Un seul exemple : dans Cadavre d'Etat, les femmes portent des robes de coquetèle. Les mots sonnent et contribuent à nous entraîner dans le rythme bouillonnant de Coralie Le Gall. Ce qui m'a intriguée : le roman est écrit sous un pseudo par une personne qui connaît aussi bien les politiques que les journalistes. Étrange avertissement que celui de l'éditeur : "Toute ressemblance entre cette œuvre romanesque et des personnages ou situations liées à une affaire contemporaine serait [...] fortuite et involontaire." Roulements de tambour... Quoi qu'il en soit, pour moi qui lis très peu (jamais ?) de romans policiers, j'ai apprécié la lecture de celui-ci. Suspense et manipulation en sont les maîtres-mots. Et s'il n'est que "fiction", on n'en a pas moins la nette impression de soulever un coin du rideau...

Remerciements... 
... à Suzanne de Chez les filles.com et aux éditions Carnets Nord ! Ma lecture fut un plaisir (notamment durant une attente imprévue de 4 heures , hier après-midi... ;-)
 
Première phrase :
Où le vieux poch les avait-il déterrées, ses phrases torchées et fignolées ?

Morceaux choisis :
Autant chercher une aiguille dans une botte de foin - ou, pour faire moderne, une seringue dans le bois de Vincennes.

***

Il doit se rendre compte que je ne plaisante pas, que, à cette heure et après une journée commencée tôt, je n'exsude pas le détachement, la mondanité, le guili-guili.

***

Du couloir, ils ne sont pour moi que des dos, courbés vers un ordinateur, en contemplation adorative, comme les rois mages [...] devant le petit Jésus.

Références :
Cadavre d'Etat, Claude Marker
Éditeur : Carnets Nord (15 mai 2009)
401 pages, 18 euros
ISBN : 9782355360244

+ sur Cadavre d'État (envoyez-moi le lien vers votre blog si vous parlez du livre !):
Chez Nag [+]

-----------------------------------
BONUS
-----------------------------------

  • Le  livre sur le site de l'éditeur [+]
  • L'auteur sur le même site [+]