brievete_vie          TIC, TAC...

                           TIC, TAC....

Le thème : "Personne ne se soucie de bien vivre, mais de vivre longtemps alors que tous peuvent se donner le bonheur de bien vivre, aucun de vivre longtemps." Sénèque.
Cette citation pointe tout l'intérêt de la question Comment vivre ?. Nous ne pouvons repousser notre mort (serait-ce souhaitable, d'ailleurs ?), mais nous pouvons faire en sorte que notre existence soit bien remplie. Le temps est notre bien le plus précieux. Sénèque nous enseigne à quel point il est important d'en prendre conscience et comment en user au mieux.

Mon avis : COUP DE coeur !
Un tout petit livre indispensable pour tous ceux qui s'interrogent sur le sens de la vie, se demandent si la mort la rend absurde, etc. Ils y trouveront une source intarissable de réflexions à méditer. Le style peut rebuter : Sénèque est un contemporain du Christ. Il a rédigé De la briéveté de la vie voici 2000 ans, en latin. Aussi certaines constructions sont-elles relativement complexes. Mais c'est une question d'habitude (et de goût peut-être : personnellement, j'adore !). Un de mes trésors.

Première phrase :
La majeure partie des mortels, Paulinus, accusant de mauvaiseté la nature, déplore que nous naissions dans la perspective d'une trop courte existence, où les ans à nous impartis défilent si vivement, si fugacement que, mis à part le cas de quelques-uns, pour les autres c'est en plein préparatifs de vie que justement la vie les abandonne.

Morceau choisi :
Vous vivez comme si vous alliez vivre toujours, jamais votre fragilité ne vous vient à l'esprit. [...] Autant vos peurs incessantes sont celles de mortels, autant vos désirs incessants sont ceux d'immortels.

Du même auteur dans l'Allée des Mots :
La vie heureuse

A noter :
Le traité est intégralement disponible sur Wikisource.