expiation_mcewan L'histoire : Un mois d'août caniculaire, en 1935. Une grande maison dans la campagne, en Angleterre. Briony a treize ans, elle veut devenir écrivain et a déjà commencé à rédiger de petits ouvrages. Elle vit dans les livres et s'est forgée sa perception du monde à travers eux. Lorsqu'elle surprend sa sœur avec Robby, le jeune jardinier, elle est choquée et ne comprend pas ce qui se passe, ce qui va la conduire à commettre une faute, qu'elle cherchera toute sa vie à expier...

Mon avis : COUP DE coeur !
C'est l'un de mes romans préférés. Il est hautement romanesque : on y trouve un amour aussi fort qu'impossible, la guerre, une faute, des secrets de famille. Il transporte et fait vibrer. On s'attache aux personnages. Mais le cœur et l'âme ne sont pas les seuls à être happés par le livre : l'esprit l'est aussi. Car le livre interroge les rapports entre fiction et réalité. Il questionne les histoires que l'on raconte : la littérature, le mensonge. Mais aussi la possibilité du pardon et du rachat de la faute.

Morceau choisi :

Dans les années à venir, il reviendrait souvent en pensée sur ce moment, celui où il avait marché le long du sentier, qui offrait un raccourci à travers un angle du bois de chênes, et rejoint la grande allée là où elle s'incurvait vers le lac et la maison. Il n'était pas en retard, et pourtant il trouvait difficile de ralentir l'allure. Des plaisirs immédiats et d'autres, moins proches, se mêlaient dans la richesse de ces minutes : le crépuscule rougeâtre qui s'estompait, l'air tiède, immobile, saturé des parfums d'herbe sèche et de terre brûlée, les membres dégourdis par la journée de travail aux jardins, la peau adoucie par la bain, le contact de sa chemise et de ce costume, le seul qu'il possédât. L'impatience et l'appréhension qu'il ressentait de la voir étaient aussi comme un plaisir sensuel, et une exaltation générale l'encerclait, telle une étreinte (...).
Un seul mot résumait tout ce qu'il ressentait, et expliquait pourquoi il s'attarderait plus tard sur ce moment. La liberté. Dans sa vie comme dans ses membres.

-----------------------------------
BONUS
-----------------------------------

  • Lire les premières pages sur le site de la FNAC
  • Un livre adapté au cinéma :

Expiation a été adapté au cinéma (sous le titre -complètement nul- de Reviens-moi) par Joe Wright. Le film est très fidèle au roman et il mérite largement d'être vu : les personnages sont magnifiquement interprétés (notamment Robby, par James Mc Avoy), les paysages sont à couper le souffle et la bande-son, de Dario Marianelli, est prodigieuse . Elle utilise notamment un bruit de machine à écrire. Mon morceau préféré : Elegy for Dunkirk (pour écouter des extraits, cliquer ici).

Plus d'infos sur ce film